fbpx

Il y a plusieurs étapes dans la vie d’une femme…

Il y en a une après la cinquantaine qui n’est pas toujours facile à gérer…

Cette étape de ta vie où tu n’es plus la femme que tu as été et tu n’es pas encore cette grand-mère que tu pourrais être…. Ce « entre deux eaux » où tu ne te reconnais plus et où tu as le sentiment que les autres ne te reconnaissent plus non plus … Ces moments où tu te sens parfois invisible, ces moments où personne ne te regarde quand tu entres dans un café ou un restaurant, où les gens que tu croisent dans la rue ne semblent pas te voir….comme si tu n’existais plus….Toutes ces notes d’inattention qui te font perdre ton assurance et te suggère que tes plus belles années sont derrière toi…

Tu remarques que tu attaches de l’importance à l’essentiel, que tu souris au beau ou aux maladresses, que tu es plus à l’écoute, plus sensible, plus patiente, plus, plus, plus….et que  ton attente est  d’entendre quelqu’un te dire que tu es magnifique, exceptionnelle, que malgré tes kilos ou tes non kilos, tes rides, tes cheveux, ta maladie, ta « solitude » ou ton leadership, ton âge…. tu es sa Reine…. Que tu sois en couple, ou pas, tu as besoin de ces marques d’attention là…

A ce moment là, si tu es célibataire, tu peux rencontrer différentes personnes :

  • Celles qui vont se faire un plaisir de flatter leur égo en essayant de jouer de toi….ca va marcher un temps car tu as besoin d’attention et d’écoute….mais tu as l’expérience de la vie….
  • Celles qui veulent avoir un trophée en plus à leur tableau de chasse et qui se disent qu’une femme de ton âge, indépendante financièrement avec de grands enfants, ça doit être un bon plan…
  • Celles qui vont avoir besoin d’une maman, donc ils seront très présents, en demande de ta présence, mais finalement jamais à ton écoute et n’auront que faire de tes « maux de cœur »
  • Celles qui vont se faire un plaisir de te rabaisser et souligner tout ce que tu voudrais gommer mais ce que tu voudrais gommer est là car c’est ce que tu es, c’est le témoignage de ce que tu as vécu et quoi que tu puisses en penser, c’est gravé en toi.
  • Celles qui vont t’apporter tout ce que tu recherches, mais qui ne vont pas vraiment s’engager dans une relation, ces personnes vont t’offrir le meilleur sur un temps court et déterminé comme un week-end, une semaine, une soirée, un « cinq à sept ». Tu vas avoir le sentiment d’être une Princesse à chaque rencontre car tout est fait pour passer un moment « pas prise de tête »
  • Celles qui vont te dire de façon consciente, ou pas, qu’elles te correspondent vraiment, que tu vas prendre le temps de découvrir, d’apprécier, d’aimer ; celles avec qui tu sais que tu peux vivre quelque chose de beau, que tu peux être leur Reine, mais qui restent sur leurs vieux schémas de sélection…et là, tu te prends une grosse claque car tu sens que c’est possible, mais le timing n’est pas ajusté, c’est trop tard pour toi et trop tôt pour l’autre…trop tôt car cette personne ne va pas encore à son essentiel, mais reste sur l’importance du regard des autres…
  • Celles qui s’imaginent que parce que tu rayonnes une belle énergie, tu es une femme facile et qui vont droit au but en te parlant de sexe…
  • Et il y a celles qui sont rares, mais qui existent sûrement ; celles qui te voient telle que tu es, dans ton rayonnement et qui vont t’aimer pour ce que tu es. A toi, parfois, de savoir OSER ou de te laisser OSER…pas si simple …

Mais si jamais tu n’as pas encore rencontrer ces « exceptions », ton exception, et bien pendant tout ce temps, tu observes….ce qui se passe en toi….et parfois tu en crèves et tu hurles à l’intérieur ….alors, comme tu es quelqu’un de responsable et que tu sais que l’on attire à soi le reflet de son intérieur, tu vas de nouveau voir ce qu’il s’est passé dans ta vie pour en être encore là, tu vas redéfinir le sens que tu mets dans ta vie et dans tes « objectifs » , tu revois tes priorités, tu vas méditer et méditer de nouveau, tu vas encore plus « tendre » vers l’amour de toi….tu sais maintenant que tout passe….que l’on n’oublie pas, mais que l’on y pense moins…

Et  quand même, tu te dis que tu es fatiguée de marcher seule… ou plutôt de ne pas voir d’autres pas à côté des tiens dans le sable….

Est-ce cela le début de la descente ? Comment nomme-t-on cette deuxième période de la vie ? La chute, le déclin, la déchéance, la désescalade ? WOAW !!!! ….que de mots négatifs…

Moi, même si j’ai des « maux au cœur », je décide de continuer mon ascension ! De monter encore plus haut jusqu’à atteindre mon Univers !

Et vous ?